Le PIB, l’IPV et l’IPV moins la VTNR (en M$ 2002)

Le PIB, l'IPV et l'IPV moins la VTNR (en M$ 2002)

Ce graphique résume en quelques courbes les résultats du calcul de l’Indice du progrès véritable pour le Québec. Le coût des externalités réduit le PIB par les trois quarts (dont 45 G$ en 2009 pour les émissions cumulatives de GES); l’IPV ajoute à ce résultat la valeur du travail non rémunéré (VTNR – pour 70 G$ en 2009), et suggère un niveau de progrès environ la moitié suggérée par le PIB. La base du calcul du PIB et de l’IPV sont les dépenses personnelles telles que comptabilisées par les agences statistiques. Comme le texte le souligne, ces dépenses personnelles au Québec, dans une perspective d’équité entre l’ensemble des êtres humains, dépassent par trois fois la capacité de support de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »